Vous venez d'entrer dans ma tête par erreur, par effraction. Vous pouvez zapper comme tout le monde et revenir en arrière. Un clic suffira. (Conformiste, va....).

Vous pouvez aussi insister et rester un peu.

Ça ne peut pas vous faire de mal.

Ici ?
Entrepôt d'humeurs.
Ouvert en 1999, avant la fin du monde, avant les blogueurs, avant le Web 2.0, avant la 3G, avant tout un tas de choses qui nous servent de prothèses pour compenser nos absences.

 Ici, les anciens textes en pdf, là, les anciens textes en format EPUB, c'est moderne. Des lecteurs m'ont aidé, je les remercie.


A vrai dire à l'intérieur, ça bouillonne. Brouillonne aussi un peu, mais tout devrait venir, s'améliorer.


Je me parle tout seul.


Ça n'est pas si mal. C'est donc une sorte de bar où l'on stockerait les choses inutiles, virtuelles, légères et sans intérêt. Des rats viendraient fouiner, des rats inconnus mais sympathiques bien sûr, c'est dans l'air du temps. Et c'est par hasard.

Le hasard a quelques vertus aujourd'hui. Je crois.


Je reviens faire mon intéressant.


C'est très singulier.


On avait peur de Big Brother quand je m'y voyais déjà. Maintenant, tout le monde est heureux d'avoir une webcam pour montrer son cul à la terre entière depuis sa chambre à coucher. C'est fort. Très fort.


Les derniers textes sont par ici.



 

GF

Désagrégé de l'être moderne. N'hésitez pas à ne pas m'écrire. (grosse.fatiguearobasefree.fr)





























Ici, il n'y a rien.