GROSSE FATIGUE cause toujours....

Accueil > Connardum Politicae > UMP : boulevard du crépuscule

UMP : boulevard du crépuscule

jeudi 10 juillet 2014, par Grosse Fatigue

L’UMP vient de percer une nouvelle avenue, avant de se dissoudre, telle une société-écran, Îles Caïman, compte offshore. L’UMP est une sorte de boîte du BTP, elle a eu de grands projets, des autoroutes pour aider les gens à aller au travail, pour nous faire croire. L’UMP, je trouve que, même en baudruche crevée, ça a de la gueule. Et le mieux dans tout cela, c’est qu’il reste des supporters, alors que même les Brésiliens en ont fini avec leurs footballeurs.

Oui, il y aura toujours des supporters de l’UMP, comme il y aura toujours des croyants. Il y aura toujours des certitudes.

Ce qui me fascine sans doute le plus, c’est à quel point ces gens-là ont eu des idées pour l’économie du pays, et comment ils sont capables de les appliquer à la gestion standardisée de leur petite boîte à eux : déficit et frais de bouche, chauffeurs et limousines. Comment peut-on leur faire confiance ? Je me doute bien que c’est la même chose au PS et ailleurs. Il suffira de soulever les tapis et la moquette, pour y découvrir que la politique française est avant tout, pour les politiciens, un beau moyen de gagner sa vie. Il reste sans doute un ou deux maires sincères. Peut-être quelques députés. Mais de là à croire à la force des amendements…

Ah, mais, monsieur, à parler comme ça, vous faîtes le lit du Front National !

Oui, sans doute. Mais, comme je viens de l’esquisser dans mon premier paragraphe, l’UMP vient d’inaugurer le tracé de l’avenue qui lui sera dédiée si personne n’a un peu plus d’imagination… Que le PS nous propose comme avenir une taxe et une commission, ça n’est guère comme cela que l’on va à nouveau fabriquer des pinces à vélo à Jargeau, dans le Loiret. Non monsieur.

Mais j’aime l’UMP, je n’y peux rien. C’est tellement ENORME, n’est-ce pas ? Depuis Chirac, c’est le vide. Depuis Chirac, c’est une petite entreprise à rassurer les bourgeois : ne vous inquiétez pas, nous conserverons vos privilèges qui seront aussi les nôtres. Nous ne ferons rien. C’est extraordinaire de ne rien faire. Il faut occuper le terrain, faire du story-telling, la dernière connerie à la mode (Ze last bullshit on earth) et tout ira bien.

Le Front National a donc un boulevard, du crépuscule, et l’on annonce un 2017 peu prometteur. Je n’y crois pas encore, je ne veux pas y croire, peut-être même qu’avec un taux de suicides suffisant, les chômeurs pourraient disparaître. Mais pas l’UMP, parce que l’UMP, c’est quelque chose….

Copé, j’aime et j’admire,

Sarkozy : aussi.